Devoir surveillé de 3ème : la collaboration de la France de Vichy

Renaud Girma

Document 1 : l'entrevue de Montoire le 24 octobre 1940

montoire.jpg (10881 octets)

Document 2 : Discours radiodiffusé du Maréchal Pétain (30 octobre 1940)

 " J'ai rencontré jeudi dernier le chancelier du Reich. (…) C'est librement que je me suis rendu à l'invitation du Führer (…) Une collaboration a été envisagée entre nos deux pays. J'en ai accepté le principe (…).

C'est dans l'honneur et pour maintenir l'unité française (…) que j'entre aujourd'hui dans la voie de la collaboration.  "

Document 3 : la collaboration vue par Goering, ministre de l'Armée de l'air allemande, le 6 août 1942

« Pour moi la collaboration des Français n’a qu’un seul sens : s’ils fournissent tout, et de bon gré, jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus, alors je dirai que je collabore »

Document 4 : affiche de propagande pro-allemande

sang.jpg (8178 octets)

Document 5 : Rapport de Dannecker, le chef de la Gestapo en France, le 6 juillet 1942

« Le Président Laval (1) a proposé, lors de la déportation des familles juives de la zone non occupée, d’y comprendre également les enfants âgés de moins de 16 ans. La question des enfants juifs restant en zone occupée ne l’intéresse pas. (...) »

(1) Pierre Laval est le président du conseil ( = premier ministre ) de Maréchal Pétain.

A - Orthographe-présentation (2 points)

B - Questions (8 points)

Document 1

1 - Qui sont les personnages les plus importants de cette photographie ?  (0,5 point)

2 - A l'époque de cette entrevue, quelle est la situation de la France au niveau militaire ? Et au niveau politique ? (2 points)

Document 2

3 - Quelle politique inaugure cette rencontre pour le gouvernement français ? Cette politique lui a-t-elle été imposée ? (1,5 point)

Documents 3 et 4

4 - Quels sont les aspects économiques de cette politique ?  (2 points)

Document 5

5 - Cette politique n-a-t-elle eu que des aspects économiques ?  (2 points)

C - Paragraphe argumenté (10 points)

En vous aidant des documents et de vos connaissances, faites un paragraphe argumenté sur le sujet suivant : "Après avoir rappelé la nature et les origines du gouvernement de Vichy, décrivez et expliquez son attitude vis à vis de l'Allemagne nazie".

Corrigé du paragraphe argumenté :

Le sujet était explicite: "Après avoir montré les origines et la nature du gouvernement de Vichy, décrivez et expliquez son attitude vis à vis de l’Allemagne nazie".

Il fallait donc faire deux parties distinctes, la première devait porter sur les conditions de l’arrivée au pouvoir de Pétain ainsi que sur La nature du régime de vichy (autoritaire et antisémite) et la seconde sur la politique de la collaboration (ses raisons, ses formes et son bilan.

Voici donc un corrigé sans doute imparfait mais qui essaie de vous montrer en quoi consiste l’argumentation en histoire ; observer l’enchaînement des idées, les transitions et les connecteurs logiques.

INTRODUCTION :

La période de vichy est l’une des plus douloureuses et des plus mal connue de l’histoire de la France contemporaine. Les Français ont longtemps éprouvé de la répugnance à se pencher sur ce "passé qui ne passe pas". Pourtant un "devoir de mémoire" s’impose à propos de ces "années noires" de notre histoire.

-Comment Pétain est-il arrivée au pouvoir ?

-Quel régime met-il en place ?

- Quelle attitude adopte-t-il vis à vis de l’Allemagne nazie ?

I/ un régime né de la défaite

Entre mai et juin quarante l’armée française est balayée par l’offensive surprise menée dans les Ardennes par la Wehrmacht :

Plus de 6 millions de français errent sur les routes (exode), Paris est occupé, le gouvernement se réfugie à Bordeaux .

C’est donc dans ce contexte de crise et de désarroi que l’on fait appel au héros de Verdun, le Maréchal Pétain qui affirme " faire don de sa personne en France pour atténuer son malheur".Celui-ci accepte de signer l’Armistice le 22 juin 1940 aux conditions très dures : l’armée française est réduite à 100 000

Hommes , la France doit payer des indemnités de guerre considérables, elle est coupée en deux, séparée par une ligne de démarcation ; alors que le nord est occupé par les Allemands , le Sud est une zone libre ou l’Etat français peut exercer sa souveraineté ("Etat croupion").

Force est de constater que le régime de vichy est d’abord né de la défaite . que le régime de vichy est d’abord né de la défaite . que le régime de vichy est d’abord né de la défaite .

Dans ces conditions, le parlement, réuni à Vichy, vote à une très large majorité (sauf 80 députés de gauche votent non) les pleins pouvoirs à Pétain.Dans ces conditions, le parlement, réuni à Vichy, vote à une très large majorité (sauf 80 députés de gauche votent non) les pleins pouvoirs à Pétain.

II/ Le régime de Vichy : un régime autoritaire et antisémite

Dès sa prise de fonction, le Maréchal Pétain, entouré de militaires (l’Amiral Darlan), d’hommes politiques de droite (Laval, président du conseil) ou d’extrême droite (Henriot), décident d’abolir la IIIème République (accusée de tous les maux comme ses anciens dirigeants, Blum en tête) et fonde "l’Etat français". sa prise de fonction, le Maréchal Pétain, entouré de militaires (l’Amiral Darlan), d’hommes politiques de droite (Laval, président du conseil) ou d’extrême droite (Henriot), décident d’abolir la IIIème République (accusée de tous les maux comme ses anciens dirigeants, Blum en tête) et fonde "l’Etat français". sa prise de fonction, le Maréchal Pétain, entouré de militaires (l’Amiral Darlan), d’hommes politiques de droite (Laval, président du conseil) ou d’extrême droite (Henriot), décident d’abolir la IIIème République (accusée de tous les maux comme ses anciens dirigeants, Blum en tête) et fonde "l’Etat français".

Le maréchal Pétain dispose donc de tous les pouvoirs législatifs et exécutifs, et suspend les libertés individuelles ; De surcroît, le système démocratique est lui aussi suspendu .

III/ Un Etat collaborateur

La rencontre de Montoire est donc une suite logique : Pétain rencontre Hitler, certes fortement influencé par Laval. Mais il n'en reste pas moins que la poignée de main entre ces deux hommes a un impact considérable : elle symbolise la collaboration d'Etat. Pétain espère-t-il un sort meilleur pour son pays dans cette Europe allemande en formation ?

Toujours est-il que la collaboration est un réalité : cela signifie aider l'Allemagne. Mais Vichy devance les exigences allemandes : les juifs sont persécutés (rafle du vel d'hiv en juillet 1942 organisée par la police de Vichy), une légion des volontaires français est créée et participe à la lutte contre les Soviétiques, le régime met en place le STO en 1943 en envoyant des milliers d'ouvriers français travailler dans les usines allemandes. Cette politique de collaboration se renforce à partir de novembre 1942 lorsque les Allemands envahissent la zone libre. La France devient alors un satellite du Reich allemand.

Les juifs de France sont alors systématiquement arrêtés par la police de Vichy ou par la milice (75 000 juifs seront déportés, moins de 2 500 reviendront des camps d'extermination), les résistants mobilisent eux aussi toute l'attention des autorités françaises.

En définitive, cette collaboration, voulue par le gouvernement de Vichy, se solde par un échec total : les Allemands en demandent toujours plus (un pillage systématique) et les Français n'obtiennent pas un meilleur sort ...

Conclusion

Dans cette période difficile, l'opinion française, d'abord majoritairement favorable à Pétain, passe au fil des années de la réserve au rejet. Seule une minorité collabore, soit par idéologie, soit par intérêt personnel.

Finalement, à la Libération, Pétain et Laval sont jugés et condamnés à mort (Pétain étant gracié du fait de son âge et meurt captif sur l'île d'Yeu en 1951).

Il est indéniable que le régime de Vichy reste une période trouble de notre histoire  : ce passé qui n'en finit pas (Papon) nous montre bien que le procès du régime de Vichy reste à faire ...

Renaud Girma