Le royaume de France au XVIème siècle :

La difficile affirmation du pouvoir royal

Françoise MOREDA
*** 
f_moreda@wanadoo.fr

f.moreda@free.fr
---

Contrat : A la fin du chapitre " Le royaume de France au XVIème siècle ", je suis capable de :

  • maîtriser la frise chronologique
  • connaître les évolutions territoriales du royaume de France
  • dater et expliquer l’ordonnance de Villers-Cotterêts et l’édit de Nantes
  • définir ordonnance et édit
  • connaître les États Généraux (fonction, composition)
  • dater et expliquer la Saint Barthélémy
  • expliquer la Ligue

" ……………………………………………………………………………
 
 

Programme : Le royaume de France au XVIème siècle : la difficile affirmation de l’autorité royale

Il s’agit seulement de montrer comment la monarchie française s’efforce d’asseoir son autorité et d’unifier le royaume en dépit des multiples forces centrifuges qui l’affectent.

Carte : Le royaume de France au XVIème siècle

Repères chronologiques : l’ordonnance de Villers-Cotterêts (1539) ; l’édit de Nantes (1598)
 
 

Bâtir une frise à la fin de la leçon :
 
 
 

Accroissement 

du pouvoir royal

Règne de François Ier : 1515 - 1547

Ordonnance de Villers-Cotterêts : 1539

 

Affaiblissement du pouvoir royal

Règnes de :

Henri II : 1547-1559

François II : 1559 - 1560

Charles IX : 1560 - 1574

Henri III : 1574 - 1589
 
 

Guerres de religion :

1572 : Saint Barthélémy

1598 : Edit de Nantes

 

Accroissement 

du pouvoir royal

Règne d’Henri IV : 1589 - 1610

1598 : Edit de Nantes

1610 : assassinat d’Henri IV

 

Livre utilisé : Magnard, 1997

  1. Comment François Ier fait-il progresser les pouvoirs royaux ?

Doc 5 p 148 :

Questionnement :

  1. Le domaine royal existait-il avant François Ier ?Autour de quel noyau s’est-il développé ?
  2. Où se situent les principaux agrandissements du royaume sous François Ier, Henri II et Henri IV ?

Au XVIème siècle, le royaume de France s’agrandit : François Ier achève de constituer le domaine royal et n’a plus de grand seigneur capable de lui résister.
 
 

Doc 7 et 8 p 149 + questions d) et c) du 2 p 149 : La monarchie se renforce : les Etats Généraux ne sont plus réunis. Les impôts rentrent mieux.
 
 

Doc 6 p 148 + questions du 3 p 149 : François Ier renforce l’unité du royaume en publiant l’ordonnance de Villers-Cotterêts (1539) :

  • le français remplace le latin dans les actes administratifs
  • les curés doivent tenir un registre des baptêmes : le registre paroissial.


 
 

II - Comment les guerres de religion menacent-elles le pouvoir du roi ?

Questions du 1 p 151 : A partir de 1562, une guerre civile éclate en France : les guerres de religion opposent catholiques et protestants (les huguenots*) pendant 30 ans.

Le 24 août 1572, lors de la Saint - Barthélémy, le roi, Charles IX, fait massacrer les chefs protestants réunis à Paris. Les catholiques forment une Ligue* et s’opposent au roi (assassinat de Henri III doc 12 p 150 + question a) du 2 p 151)
 
 

Doc 15 p 151 + question b) du 3 p 151 : Le nouveau roi de France, Henri IV, ramène l’ordre et la paix intérieure par la signature de l’Edit de Nantes en 1598. Cet édit impose une tolérance réciproque entre catholiques et protestants ; il rétablit la religion catholique partout, mais garantit aux protestants la liberté de culte dans certains lieux et l’égalité devant la loi avec les catholiques.

Carte p 153
 
 

DEVOIR D’HISTOIRE
 


Exercice 1 : Frise chronologique
 
 

Trace un axe chronologique allant de 1500 à 1650 (unité :1 cm = 10 ans) (1 point)

Place le règne de François Ier et celui de Henri IV. (2 points)

Place l’ordonnance de Villers – Cotterêts, la nuit de la Saint-Barthélémy et l’Edit de Nantes. (3 points)

Colorie en rouge les périodes où le pouvoir royal augmente dans le royaume de France et en bleu celles où il s’affaiblit. (3 points)
 
 

Exercice 2 : Etude d’une ordonnance royale
 
 
 

L’ordonnance de Villers – Cotterêts (août 1538)

Article 50 : Les sépultures doivent être enregistrées par les prêtres, qui doivent mentionner la date du décès.

Article 51 : Aussi sera fait registre, en forme de preuve, des baptêmes, qui contiendront le temps et l’heure de la naissance, et par l’extrait dudit registre, se pourra prouver le temps de majorité ou minorité, et fera pleine foi à cette fin.

Article 110 : Afin qu’il n’y ait cause de douter sur l’intelligence des arrêts de nos cours souveraines, nous voulons et ordonnons qu’ils soient faits et écrits si clairement, qu’il n’y ait ni puisse avoir ambiguïté ou incertitude, ni lieu à demander interprétation.

Article 111 : Nous voulons donc que tous arrêts, et toutes autres procédures, soient prononcés, enregistrés et délivrés aux parties en langage maternel français et non autrement.

  1. Par quel roi cette ordonnance a-t-elle été prise ? (1point)
  2. Qui est chargé de " l’état civil " ? (1 point)
  3. Quelle force, dans le royaume, est ainsi utilisée par le roi ? (1 point)
  4. Quelle langue doit –on utiliser après l’ordonnance ? (1 point)
  5. Comment cette ordonnance traduit-elle un progrès de l’autorité royale ? (1 point)

 


 

Exercice 3 : Répondre à des questions en faisant des phrases.
 
 

  1. En quelle année est signé l’Edit de Nantes ? (1 point)
  2. Dans quel but Henri IV ordonne-t-il l’édit de Nantes ? (1 point)
  3. Combien de temps a duré cette guerre civile ? (1 point)
  4. Qui s’affrontait durant ces guerres ? (1 point)

  5. Que proclame cet édit ? (2 points)

    Françoise MOREDA
    *** 
    f_moreda@wanadoo.fr

    f.moreda@free.fr
    ---